Covid-19 au Canada : l’été en mode déconfifi

Juin et juillet ont amené les phases 2 et 3 d’un déconfinement progressif. Nous avions sagement aplati la courbe de propagation du Covid-19 en avril-mai en Colombie Britannique, alors le déconfifi nous apparaissait comme étant une récompense.

Puisque nous vivons au pays de la gentillesse il y a eu la création d’une murale de la gratitude pour Dr Bonnie Henry. Elle est en fait notre médecin en chef local en charge de la pandémie.

A relire sur le blog à propos du Covid-19 en Colombie Britannique, au Canada :

L’été au temps du Covid-19 en Colombie Britannique

En mai j’ai fait quelques barbecues avec des confinés sans emplois comme moi.

Puis en juin-juillet me suis baladée sur la Sunshine Coast, dans la vallée de l’Okanagan et autour de Whistler. En camping principalement, et en voiture histoire d’éviter les foules.

Notre province, déjà très fréquentée par les locaux le weekend, (camping, kayak, rando, baignades, mini-trips) est devenue hyper touristique localement. Le Covid-19 nous forçant à rester en Colombie Britannique nous nous sommes tous jetés sur les résas de camping et d’hébergements (qui sont pleins même s’ils ne mettent en vente qu’une partie de leurs chambres). Du coup les autorités locales ont modifié les conditions de réservation, mis en place des systèmes de permis pour certaines randos et fermé quelques parcs provinciaux (dont le fameux Joffres Lake).

Je confirme que je fais bien partie des foufous qui se sont levés à 6h ou 7h du mat’ à plusieurs reprises pour réserver des places de camping ou des permis de rando.

La vie a repris en mode masqué

Covid-19 en Colombie Britannique

Avec le beau temps les foules sont revenues à la plage, dans les centres commerciaux et dans les parcs. La saison des barbecues s’est activée en mai alors que nous sortions à peine de nos compétitions boulangerie-jardinage.

Et la mode des masques qui variait d’un quartier à un autre, s’établit désormais de partout. Ils sont en fait obligatoires dans les transports publics de Colombie Britannique depuis le 10 août. Et certains commerces refusent même de nous servir si nous nous présentons sans masque. Enfin, les gels hydroalcooliques sont partout et nous avons même parfois le choix entre un industriel et un bio, le luxe !

Le travail reprend doucement pour certains

Les emplois ont doucement repris ; un peu moins la moitié des licenciés ont été ré-embauchés. J’ai pu référer/replacer une partie de mon équipe, et les restaurants ont vu leurs heures d’ouvertures s’élargir un petit peu. En restauration il y a toujours beaucoup d’à emporter, et les lieux publics sportifs sont accessibles de manière limitée. Il faut réserver et venir en petit comité.

Dans les rues, notamment les plus commerçantes, nous voyons beaucoup de vitrines vides et de baux disponibles. Des entreprises ont fermé certaines de leurs succursales. D’autres ont carrément fait faillite, comme le studio de yoga où j’allais (plus ou moins) régulièrement 🙁

Les étrangers qui débarquent au Canada doivent avoir une offre d’emploi même si leur permis est ouvert, sauf s’il est déjà en court de validation. Et toute personne arrivant sur le territoire canadien doit avoir un plan de quarantaine durant 14 jours, sinon les douaniers se chargent d’en trouver un.

L’été, le vrai, est arrivé sur le tard, on a eu de la pluie, choses rare à Vancouver en mai-juin (oui, oui je vous promets). Et j’essaie d’aller me baigner dans des zones peu fréquentées, tâche particulièrement difficile. Je reviens sur le blog pour des récits découvertes dans la provinces et des petits articles spécial immigration/expatriation

Perrine

Moi c'est Perrine, 30 ans, voyageuse et actuellement expatriée au Canada. J'ai la bougeotte depuis pas mal d'années, et après des études un peu partout en Europe, je me suis mise au PVT (permis vacances-travail) dans les pays anglo-saxons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top