#HistoiresExpatriées : la nature au Canada

Découvrir la nature au Canada

Ce mois-ci le thème d’#HistoiresExpatriées est “la nature dans votre pays”. Aurore, auteure du blog “On My Tree” est notre marraine. Au Canada c’est assez simple : elle est partout ou presque. Au point où le Canada a un “ministère des forêts, de la faune des et parcs” !

Les Prairies

Le Canada est en partie réputé pour sa platitude et ses prairies. Elles semblent monotones mais présentent en fait une belle variété : lacs, forêts, collines, agriculture, zones protégées ainsi qu’une faune et flore boréale plus au nord. Je n’ai que peu expérimenté les prairies depuis mon arrivée. Mon voyage en train fut en réalité ma seule approche.

L’Ouest et ses reliefs

Je vis dans l’ouest et donc je suis entourée de montagnes, et je me trouve au bord de l’océan Pacifique. Ainsi, à Vancouver où les températures sont modérées il y a de quoi faire été comme hiver en termes d’activités outdoor. Je skie l’hiver, j’ai des amis qui font de la voile toute l’année, et la saison des randos a maintenant bien commencé.

La côte Pacifique

Mon défi cet été c’est d’en découvrir plus du côté des îles et de la côte Pacifique. J’ai déjà expérimenté Tofino et la région de Victoria sur l’île de Vancouver, ainsi que la petite Bowen island le temps d’une journée.

Entre cette côte et les îles, dans le fameux détroit, the Strait of Georgia, les orques et les baleines viennent danser l’été. Et c’est magique ! En moyenne une fois par an un groupe d’orque s’aventure vers la baie de Vancouver. Il y a quelques semaines cela s’est de nouveau produit. Et bien évidement ça nous a tous rendu fous !

Je vous laisse admirer la vidéo par ici.

Plusieurs entreprises proposent des excursions pour aller voir les orques et je conseille souvent celles qui sont respectueuses de l’environnement: elles proposent des sorties en zodiacs pour plus de discrétion et de respect.

Malheureusement la population des orques diminue chaque année à cause de l’activité humaine. Quand je suis arrivée au Canada il y avait environ 80 orques et je pense qu’on se rapproche des 70 maintenant. C’est triste. Un mouvement de blogueurs est né avec notamment la blogueuse Little Gypsy : We are the Orca. Je ne sais pas trop quoi en penser car je ne suis pas au fait de toutes leurs initiatives. Mais je trouve cela globalement positif.

Les Rocheuses

J’aurais du intituler cela “les montagnes” parce qu’il n y a pas que les Rocheuses mais j’avoue je les adore ! Et je n’y suis pas allée en 2018, première année depuis mon arrivée au Canada. Il faut que je me rattrape !

Les Rocheuses Canadiennes sont impressionnantes et différentes de mes Alpes natales dans le sens où il y a des animaux sauvages dangereux qui y vivent et on ne campe / randonne pas comme en France. Il faut être prudent. Ici tout est aussi plus vaste. Les forêts semblent être impénétrables alors qu’en Europe on coupe à “travers champs” comme on veut. Les distances sont bien évidement plus grandes et les sommets apparaissent encore plus inaccessibles qu’il ne le semblent déjà être en Europe.

Je trouve cependant qu’en visitant les parcs nationaux de Banff et Jasper on peut facilement passer à côté des Rocheuses Canadiennes. Au milieu il y cette belle route scénique, the Icefield Parkway qui sillonne la vallée d’un parc à un autre. Des panneaux signalent les points de vue et les aménagements pour les voyageurs, mais si on se contente de cela, on reste en surface. Aller chercher des idées de balades chez les locaux, ou aux centres d’accueil de Parcs Canada permet d’aller voir plus loin que les cartes postales classiques. Les parcs de Yoho et des Kootenays sont aussi à explorer pour plus de calme et de beaux sentiers. Le Kananaskis Country est aussi plus calme et local vers Calgary. Mais il vaut le détour. Enfin, prendre la voiture très tôt le matin permet d’éviter les foules au bord des lacs glaciaires et d’apercevoir des animaux facilement en toute sérénité.

Pour finir en beauté voici quelques lieux époustouflants :

Lac Moraine, un grand classique, mais vraiment je ne m’en lasse pas

PVT Canada voyage dans les Rocheuses
Lac Moraine (je vous conseille de vous lever à 5h pour une admirer la vue tranquilou lou-lou)

Wells Gray Provincial Park et ses fabuleuses cascades

PVT Canada road trip Colombie Britannique
Wells Gray provincial Park : en apparence il y a juste de la forêt, mais elle cache de superbes cascades

Tofino sur l’île de Vancouver

Les orques entre le continent les “Gulf islands”

Désolée pour la qualité mais en zodiac en mode “ca secoue là-dedans” eh bien ce n’est pas si facile

7 Replies to “#HistoiresExpatriées : la nature au Canada”

  1. Tes photos sont superbes. Ça doit être spécial de voir des orques, je pensais qu’on ne les voyait qu’en haute mer.

    1. Oui c’est vraiment une sensation unique. Je pensais aussi comme toi,avant de venir à Vancouver; que l’on ne pouvait les voir qu’en haute mer.

  2. Wahou, que de belles photos !! Et je ne pensais pas qu’on pouvait voir des orques ! :O ça doit être impressionnant !

  3. Le lac Moraine est absolument SUBLIME ! Le Canada a l’air d’être un merveilleux endroits pour les amoureux de la nature. xx

  4. Le Canada a vraiment des paysages sublimes ! C’est la Nature à l’état brut. J’espère que j’aurais l’opportunité d’y aller un jour.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.