Février 2016 : départ en PVT Canada

Après une bataille acharnée avec différents contenants puis une victoire sans appel de la valise, j’ai pris un train pour la capitale française. Tristesse et excitement.

France – Canada : l’exotisme au fur et à mesure

Le lendemain, enregistrement à Charles-de-Gaulle sur le vol en partance pour Montréal à 7h25, avant la première gorgée de tout type de boisson chaude identifiable. Puis arrivée en salle d’embarquement. Quelques tonalités françaises exotiques commencent à se faire entendre. Une ligne de personnes se forme sagement devant le guichet. Canadienne, la ligne. Puis un amas de personnes se forme ensuite en désordre à l’annonce de l’embarquement. Français, l’amas (on ne change pas une équipe qui gagne n’est-ce pas). L’embarquement est imminent, le choc culturel c’est maintenant 🙂

Après un vol émotionnellement neutre (toutes les émotions ayant été larguées dans le train la veille), je suis arrivée à bon port : Montréal, Canada. Vinrent ensuite 2 épreuves de taille à survivre lorsque j’ai posé les pieds sur le sol caribou : l’immigration avec une agente de mauvaise humeur, et le chien renifleur de la douane. Toutes deux passées avec succès. Yihaaaa ! A moi le PVT Canada !

PVT Canada Montréal

Bon matin Montréal : paperasses et premières visites

Bon on commence par quoi ? Ah ! La cousine canadienne pétillante ! Venue m’accueillir à l’aéroport, elle m’embarque dans sa contrée. Plutôt glaciale : -15°C ces jours-ci. L’occasion de tester mon équipement pour affronter la rudesse de l’hiver canadien. Mais revoir la famille et visiter me réchauffe bien. L’accent québecois si lointain, souvent lié aux vacances en famille, est partout avec des spécificités que je découvre à chaque détour de conversation… Du coup j’écoute les gens. Malpolie que je suis.

Malgré le froid j’ai envie de visiter Montréal a pied, de prendre un peu “sa température” de voir celle-dont-on-ne-dit-que-du-bien. J’ai fait quelques découvertes amusante moi, la touriste tout fraîchement débarquée :

Après une balade au vieux port jeudi sous le vent et la neige par -10°C/-15°C avec des moments réchauffés dans des cafés, autour d’une poutine et dans des petits coins connus de ma cousine, j’ai opté pour le quartier du Plateau-Mont Royal et son parc lors de ma seconde excursion :

J’ai donc pu apercevoir des petites maison colorées avec leurs escaliers en colimaçon et des vélos résistants au froids :

PVT Canada Montreal Québec
Montréal

Je suis allée au parc du Mont Royal, un incontournable : les locaux en profitent ici pour pratiquer le ski de fond. Plutôt sympa l’hiver, au lieu de courir 😉

PVT Canada Montreal Québec
Le parc Mont Royal à Montréal
PVT Canada Montreal Québec
Montréal enneigée

Je suis montée jusqu’au chalet du Mon Royal pour admirer la vue. Puis, de retour en ville, j’ai pris le temps d’admirer le street art et de manger dans une des petites échopes sur l’avenue Mont Royal.

PVT Canada Montreal Québec
Montréal

Puis je suis allée du côté de la Place des Arts : apparemment c’est le cœur culturel et artistique de Montréal. Un festival était justement en préparation.

PVT Canada Montreal Québec
Montréal

De retour chez mon oncle et ma tante, j’en ai profité pour faire quelques photos aux alentours et prendre des clichés toutes ces petites choses exotiques qui leur paraissent tout à fait normal dans leur quotidien : les bus scolaires, le Saint Laurent pris dans la glace, les maisons typiques.

PVT Canada Montreal Québec
Au bord du Saint-Laurent à Repentigny, dans l’agglomération de Montréal

PVT Canada : premiers projets

Je prévois de traverser le Canada en train prochainement. Et je pense commencer par travailler dans l’ouest canadien. A bientot pour de nouvelles aventures !