L’été qui fut travailleur touche à sa fin. Septembre est arrivé et je l’aime : c’est le retour au calme. La transition avant la basse saison, l’occasion de réorganiser 2 ou 3 trucs pro et perso. Et de prendre des mini-vacances !

Je définis septembre comme cela : faire une pause et respirer en compagnie des couleurs d’été déclinantes.

Septembre au travail : grand ménage en tourisme

A l’auberge l’équipe change. Les étudiants retournent à la fac et deviennent part-timers (travailleurs à mi-temps) ou démissionnent. Et les voyageurs partent assouvir leur désir de road-trip. Puis ils commenceront une saison hiver en station de ski ou rentreront dans leur pays d’origine. On accueille des nouveaux et on fait en sorte de les former sur ce qui a marché cet été. Ces changements donnent un nouveau souffle même si les superstars estivales de la réception vont nous manquer (=ceux qui réfléchissent, pigent vite, posent des questions, aiment discuter/blaguer avec les clients). Les nouveaux arrivent avec les 2 mêmes profils : étudiants ou voyageurs. En espérant que ces derniers ne seront pas trop découragés par la pluie cet hiver. Le plus difficile c’est de parfaire cette transition et ne pas se retrouver avec des trous à boucher dans l’emploi du temps.

Sur une note moins drôle : c’est aussi le mois de l’évaluation générale de l’auberge avec tout le stress qui l’accompagne. Nous changeons les signes, rangeons, nettoyons à fond. Il y a une inspection et cette année nous avons droit à des “clients-mystères” et autres joyeuseries. Secrètement j’espère qu’ils tombent sur un/e réceptionniste ayant un bon discours. Parfois on fait 2 ou 3 trucs à la va-vite quand on est un peu trop busy et ça ne rend pas aussi bien qu’on le voudrait… Dans ce cas on est bon pour du sermon, des changements de procédures inutiles et beaucoup de brassage d’air pour rien (à mon avis en tous cas).

Septembre en voyage : un peu d’Oregon et un bout de Portland

Septembre c’est le mois que l’on espère ensoleillé au Canada même s’il fait plus frais. On prie pour que la pluie arrive après le 15 octobre. Et on sort tant qu’on peut. Les feuilles jaunissent et rougissent. Les couleurs deviennent enfin plus chaleureuses.

Pour le weekend de la fête du travail, Labour Day, le 1er septembre, je suis allée à Portland avec mon copain et des amis. J’avais déjà visité la ville 2 jours avec ma soeur en 2016 et j’avais envie de revenir. L’auberge de jeunesse a fait de belles rénovations et on s’est fait plaisir en testant de nouveaux donughts. Portland c’est pas mal de food trucks, des bon donughts, de la bière brassée localement, des buildings pas trop hauts, de la brique, des lignes urbaines apaisantes, mais aussi beaucoup de sans-abris et de poussière

Mes 4 lieux préférés a Portland

Cette ville me rappelle encore une fois que les Etats-Unis sont un pays aux mille et unes facettes. Ici on retrouve peu d’obésité, de la bonne nourriture, une culture et un créativité alternatives très développées. Voici 4 lieux que j’affectionne particulièrement à Portland :

  • Powell’s books : la plus grande librairie indépendante de livres d’occasion d’Amérique du nord. Un bonheur.
  • Les 21ème et 23ème avenues dans le nord ouest de la ville pour sortir et manger un bout. Plutôt hipster tendance.
  • Le jardin des roses qui était en fleurs. Traditionnel.
  • Un grand nombre de food trucks, éparpillés dans toute la ville. Hipster et abordable.

Si je repasse par là je testerai bien un tour guidé. Quelque chose porté sur la nourriture et la créativité locale, car il y a de quoi faire ici !

Nous avons remonté la côte pacifique de l’Oregon via la route 101 pour rentrer à Vancouver. Ce fut une véritable petit aventure entre les immenses plages, les grands ponts et les petites fermes sur le côté de la route.

Septembre de retour à Vancouver: se préparer pour l’hiver

Après Portland, c’est l’heure des friperies. Je cherche des pulls et des accessoires d’hiver à petits prix.

J’en profite alors pour faire les comptes et vérifier si j’ai les moyens de me prendre un pass de ski. Ils sont tous à prix réduit avant novembre (la réponse est oui). Et j’essaie de prendre de bonnes résolutions pour combattre le mauvais temps qui arrive. En ce moment mes pantalons me serrent un peu trop à mon goût. Je vais devoir me remettre au sport et cuisiner plus (tout ce qui est à emporter est un piege ici). Je vais aussi tenter un peu de déco parce qu’on va passer du temps à la maison alors il vaudrait mieux colorer tout ça. 

Je commence doucement à organiser mon calendrier hivernal : jours de congés et mini voyages pour profiter à coût abordable. Je veux donner du rythme à mes prochains mois.

Article suivantRead more articles

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.