Alors que 2017 touche à sa fin j’essaie de compenser le fait que je n’ai pas écrit cet été. J’étais très occupée à l’auberge de jeunesse, j’ai eu de la visite, j’ai déménagé, j’ai fait de la paperasse (on en reparlera) et je suis allée à la plage 😉

Voici quelques mots et quelques photos d’un été canadien trop sérieux et trop studieux :


Le mois d’avril

Changer de loger et expérimenter différents quartiers

J’ai vécu chez une amie 6 semaines, après mon hiver en auberge de jeunesse, et avant d’arriver dans mon logement actuel.

Elle habitait on the Drive, ou sur la drive. La fameuse avenue où les italiens s’étaient installés en débarquant à Vancouver. J’ai cuisiné, pris plaisir à aller faire mes courses dans des échoppes pas chères, et je me suis amusée à découvrir les trésors du quartier. Il y avait des gens aux cheveux multicolores, du hockey sur vélo, des fresques sur les murs et du bon café. Je me suis ensuite installée dans ma colocation à 10 dans Kits 😉 . Pour en savoir plus sur le logement allez voir mon récent article de blog : 2 ans et 3 quartiers à Vancouver.

Le mois de mai : 

des balades dans le fjord Howe Sound, sur la plus belle route de Colombie Britannique

Puisque je travaille dans le tourisme j’ai eu la chance de participer au Tourism Challenge au mois de mai. Souvenez-vous il s’agit un grand défi organisé chaque année, par l’office de tourisme de Vancouver. On va visiter les attractions et sites touristiques gratuitement dans le but de découvrir et promouvoir Vancouver. 

Cette année, en plus des sites touristiques traditionnels vancouverois, je me suis baladée en voiture avec une amie autour du Fjord Howe Sound. Entre Vancouver et Whistler il est traversé par la bien nommée Sea to Sky Highway, la route de la mer au ciel, menant à Whistler puis à Jasper.

Le Fjord How Sound vue des montagne

Sur la Sea to sky Highway, le long du Fjord How Sound :

Nous avons d’abord pris un bateau à Horshoe Bay au nord de Vancouver prendre  pour une belle balade dans le fjord.

Puis nous avons visité le Britannia Museum à Squamish, ville emblématique du fjord, symbole du passé minier de Vancouver. Une belle expo a été créée dans des bâtiments tous neufs avec aussi un accès guidé aux anciennes mines ouvertes à flan de montagne.

Enfin nous avons pris le téléphérique nommé Sea to Sky Gondola. Très populaire le weekend, mais avec une vue imprenable sur Howe Sound et Squamish !

♦  En revenant nous sommes arrêtées à Porteau Cove mon petit paradis. Situé le long de cette belle route, on peut y admirer le fjord Howe Sound. Il s’agit d’un lieu-dit. Il y a un ponton pour les bateaux et une petite plage aux rochers pointus. Ça a suffit à me faire craquer :

Porteau Cove, l'un de mes endroits préférés dans la région de Vancouver
Sur la Sea to Sky highway, le long du Howe Sound Fjord

En savoir plus sur le Tourism Challenge : aller voir mon billet de présentation de l’année dernière et jetez un œil à mes articles sur mes visites :  

Les mois de juillet et août : 

les Rocheuses, 3ème rendez-vous

Les parents sont venus avec l’oncle, la tante et la mamie. Je me suis transformée en guide touristique. Ce n’est pas la première fois que j’ai de la visite depuis que j’ai quitté le cocon familial. C’était même presque devenue une habitude en Europe. Mais revenons à nos sapins : Les Rocheuses en été avec la famille. Quel bonheur ! La route panoramique de Banff à Jasper accueillait du monde. Et pour cause, on fêtait les 150 ans du Canada. 

Mais c’est toujours un délice redécouvrir Moraine Lake, Lake Louise ou encore Bow Lake (ce dernier est toujours aussi peu fréquenté). Quant à Medicine Lake il était encore peu rempli sur la belle route de Maligne Lake. J’ai aussi (enfin !) fait la découverte de Peyto Lake. 

Puis il y eu la rencontre ratée avec Castle Mountain (entre Banff & Lake Louise) mais pas grave, cela signifie que je dois revenir 🙂

Je sors de cette semaine de voyage avec des photos bien colorées, vert sapin et du bleu glacier. Et j’emporte l’un de mes plus beaux souvenirs de voyage : balade en canoë sur le lac de la Maligne.

Partir en canoé sur le lac de la Maligne
Lac Moraine toujours aussi turquoise
Peyto Lake en Alberta, un des plus jolis endroits des Rocheuses
Peyto Lake

Cet article a 2 commentaires

  1. Un moment inoubliable de calme et sérénité en canoë sur Maligne Lake avec ma fille globe-marcheuse .

  2. Très belle descente depuis les Rocheuses jusqu’à Vancouver, en suivant la “Sea to sky highway”, le long du magnifique fjord Howe Sound, par une fin d’après-midi ensoleillée…Quant à Peyto lake, une belle leçon de géomorphologie glaciaire….tout comme la vallée de l’Athabasca….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu