Observer les orques à Vancouver

Pour mon dernier dimanche de libre (je bosse les weekends maintenant) je suis partie en excursion voir les baleines … ou plutôt les orques ! 

Ça faisait longtemps que ce type d’excursion me faisait de l’œil : pas le temps, trop cher, déjà fait ? … Mieux depuis l’île de Vancouver ? En fait non, depuis Vancouver c’est bien chouette. Ici, entre Seattle et l’Alaska, on a la chance d’avoir une fantastique migration de baleines, orques en été. Ils se faufilent entre les îles et le continent. L’été c’est idéal pour aller les observer, tôt le matin, de préférence.

Bonjour Steveston

Quand j’ai commencé mes recherches il y avait un tas de compagnies, et des offres sur le site Groupon qui, en fait, n’en étaient pas. J’ai trouvé différents types de bateaux et plusieurs points de départ. Au final j’en ai conclu que partir en excursion sur un zodiac depuis Steveston (prononcez stiv-stone) serait l’ideal. Steveston est un ancien petit port de pêcheurs. Il est devenu un joli port de plaisance,

Steveston C’est le royaume du fish & chips, des restos à la déco maritime, et c’est un super lieu de départ d’excursions pour observer les orques.

Avant il y avait des pêcheurs et des canneries. Les canneries sont ces grands bâtiments où l’on met tout en conserve après avoir pêché. Une partie des lieux se visite encore. Il s’agit de la “Gulf of Georgia cannery”. 

Partir en excursion depuis Steveston

Nous, nous sommes arrivés à 8h pour embarquer sur un zodiac en mer. C’est en fait une énorme barque gonflable à moteur. Nous avons enfilé de grosses combinaisons oranges en guise de gilets de sauvetage. Puis nous sommes partis au large, nos lunettes de soleil vissées sur le bout du nez, et nos appareils photos en main.

Au début le but est de trouver une famille d’orque. On se dirige donc de manière incertaine entre le continent et les petites îles. Nous observons des aigles, des phoques et quelques canards perdus au début. Puis au bout de 45 minutes de bateau, nous nous dirigeons vers ce qui nous semble être des jets d’eau. Ce sont les orques ! Ils sont une dizaine, donc 2 familles selon notre guide, et ils s’amusent à sauter ! Ils viennent apparemment de finir de chasser et fêtent leur trouvaille en sautant de partout. Notre guide nous explique qu’en étant dans les eaux canadiennes nous devons rester à 200m des orques et nous éteignons le moteur du bateau. Aux Etats-Unis c’est 100m de distance.

Et voici un beau moment de grâce que nous avons tous eu du mal à prendre en photo :

Et voilà ! C’est superbe et heureusement que j’ai une amie bien équipée pour la photo car c’est elle qui a réalisé ces clichés. Moi j’ai préféré profiter puisque les miens ne donnaient rien.

De retour sur la terre ferme nous avons été directement dans un resto pour nous remettre de nos émotions ; le Blue Canoe, qui, avec sa terrasse à moitié ouverte et ses plaids sur ses hautes chaise, offre un bon menu marin.

Enfin, nous sommes passés sur la rue principale pour aller acheter du pain dans une boulangerie tenue par un roumain qui parle français, et a été formé à la boulange en France… ! Très bonne adresse 😉

Infos & conseils pour observer les Orques

depuis Vancouver

J’ai choisi la compagnie Seabreeze pour partir en excursion car c’était la moins chère, elle proposait des zodiacs, une navette aller-retour au centre de Vancouver et elle avait de bons commentaires sur TripAdvisor. En plus on part en excursion depuis Steveston avec cette compagnie, et c’est un lieu bien sympa pour se balader si on veut sortir de Vancouver. Ça faisait d’une pierre deux coups. Nous avons tout simplement réservé par téléphone et le coût total était de 130$ par personne il me semble. Il y a d’autres compagnies et je ne sais pas quelles sont les différences mais nous avons eu de bonnes explications, une sensibilisation aux problèmes écologiques locaux, et un super accueil. Une chose est sûre je conseille de partir tôt le matin.

Aller à Steveston : la navette coûte 10$ aller-retour si on la réserve en plus avec Seabreeze. C’est à peu près le même prix que les transports en commun au final, car on passe plusieurs zones, et on paie donc un peu plus cher. 

Pour infos : en skytrain la Canada Line va jusque Richmond-Brigehouse, puis le bus #407  va jusque Steveston.

On peut aller observer les orques et baleines depuis plusieurs endroits dans la région notamment sur l’île de Vancouver (à Telegraph Cove par exemple) et les îles San Juan du côté des Etats-Unis. Il y a même des lieux ayant des surnoms relatifs à cela tellement il est fréquent d’apercevoir ces grands animaux. Et enfin voici un billet de blog que j’avais trouvé intéressant : voir les orques au Canada.

Perrine

Moi c'est Perrine, 30 ans, voyageuse et actuellement expatriée au Canada. J'ai la bougeotte depuis pas mal d'années, et après des études un peu partout en Europe, je me suis mise au PVT (permis vacances-travail) dans les pays anglo-saxons.

6 thoughts on “Observer les orques à Vancouver

    1. Je vais essayer d’y retourner depuis le nord de l’île de Vancouver ou depuis les îles San Juan si je peux un de ces jours car c’est impressionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top