Au revoir Moab, tes canyons, tes arches et ton mauvais dinner. Tu représentais le fantasme de l’Utah. Et tu as bien joué ton rôle.  La route qui nous attend en te quittant tôt ce matin est magnifique. 

La route scénique menant à Capitol Reef

Nous empruntons la route 24 de bon matin et le soleil levant rehausse ses couleurs. Le jaune et l’orange de l’automne se marient avec le rose jusqu’à notre arrivée dans le petit parc national de Capitol Reef. Les formes sont plus douces, moins impressionnantes mais il semble régner une certaine sérénité.

Sur la route 24 en direction de Capitol Reef
La route 24 de bon matin
La route 24 de l'Utah en automne
La route 24 en automne

 

Capitol Reef et son petit village abandonné, l‘oasis de la Fruita sont digne d’un petit paradis. Pas étonnant que des mormons se soient installés là il y a quelques siècles pour y vivre. Ce parc existe autour de cette oasis formée autour d’une rivière qui gonfle lors des chutes d’eau.

Capitol Reef : tout rose !

En arrivant au centre d’accueil des visiteurs nous prenons une carte puis nous visionnons un film sur l’histoire du parc et plus précisément sur la Fruita. Centre névralgique du parc, La Fruita fut un village mormon où les habitants cultivèrent des vergers. On y a encore accès puisqu’ils ont été transformés en camping. Imaginez le rêve : camper, se réveiller le matin et cueillir des fruits à même les arbres. Génial… en juin mais pas en automne… Ah ! Tant pis, les couleurs restent superbes.

Une journée à Capitol Reef national park

En revanche ce qui m’a gêné dans cet exposé sur les mormons c’est qu’on esquive clairement le fait que les amérindiens ont  certainement été chassés de ce lieu. Il y a des traces de vie et vu la beauté ainsi que le climat des lieux, je ne les imagine pas partir d’eux même… L’histoire est bien édulcorée. Ceci dit c’est le premier parc où je découvre un patrimoine “humain”, une histoire entre les hommes et la nature valorisée.

On décide d’aller se balader sur quelques chemins qui sont en fait des rivières asséchées. Très plat. Mais mignon. Je ne sais pas réellement s’il y a du challenge niveau randonnée ici mais c’est idéal pour de belles, faciles et longues balades.

Les chemins roses de Capitol Reef
Au cœur de Capitol Reef
en descendant dans les canyons de Capitol Reef
Une balade dans Capitol Reef

 

Le soir, nous allons dormir dans des petites cabines à Torrey un village qui sent bon l’Amérique traditionnelle. Une adresse  vraiment chouette trouvée un peu au pif. Voicle site web : Torrey Trading Post & Cabins.

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu