3 techniques pour apprendre l’anglais comme un pro

Comment apprendre sérieusement l’anglais et le parler couramment ?

Le délire “vient 1 mois dans ce pays et tu verras tu parlera couramment sa langue” c’est du pipeau. On n’apprend pas réellement en “touristant“. J’ai appris l’anglais, l’italien et l’espagnol en investissant du temps (et un peu d’argent pour des cours).

Et en plus de mes longs séjours à l’étranger, j’ai développé de nouvelles habitudes pour garder une bonne compréhension, et apprendre en me faisant plaisir.

3 stratégies bien distinctes ont fonctionné pour moi, que je soit en France où à l’étranger :

  • Prendre des cours d’anglais pour structurer mon apprentissage, être suivie et avoir un objectif. Je trouve cela concret et motivant.
  • Absorber la langue avec de l’écoute, de la lecture, et du visionnage de fictions principalement. Je suis fan de séries, de films, et romans. Plus récemment je me suis mise aux podcasts.
  • Initier des activités ou des petites actions quotidiennes, que ce soit en France où à l’étranger.

1. Les cours d’anglais adaptés et en mode marathon

Malgré les injonctions aux voyages lues un peu partout, apprendre l’anglais en cours reste ma technique number one. Méthode visuelle ou auditive ? Enseignement en ligne ou en présentiel ? Application sur smartphone en plus des cours ? Il y a du choix, perso j’aime le présentiel et l’interaction avec les gens. J’aime aussi les objectifs : le fait de passer un examen ou d’obtenir un certificat me motive.

Ce qui a aussi bien fonctionné pour moi fut la récurrence et la régularité des cours sur une courte période : le mode marathon. 2h par jour, 5 jours par semaine durant 6 semaines (= 60h). Ce fut super efficace. Je suis passée du niveau débutant-intermédiaire au niveau avancé. Ce format peut réellement nous faire passer un niveau. On peut prendre ensuite une petite pause le temps de digérer nos acquis, avant de passer au niveau suivant.

Rien de mieux que des cours spécialisés avec des étudiants du monde entier pour apprendre une langue

2. Apprendre en absorbant l’anglais

En plus des cours j’aime absorber une langue de manière passive mais concentrée. Ça m’a beaucoup aidé pour comprendre des accents, mais aussi pour formuler des phrases avec plus de fluidité.

Les films et séries / Youtube : apprendre l’anglais en vidéos

A partir du moment où l’on a un niveau intermédiaire (ou débutant-intermédiaire) je trouve qu’on peut se faire une bonne petite saison de Friends ou How I Met Your Mother sous-titré en français. Puis la 2ème ou 3ème saison sera sous-titrée en anglais. Gardons les sous-titres plusieurs saisons, ça ne fait pas de mal 😉 (toute autre série autour de la vie quotidienne fonctionne).

Sinon, en ce moment j’aime regarder les chaînes Youtube anglophones des expatriés (ils vivent en France ou ailleurs dans le monde). Elles sont funs et ont souvent l’option des sous-titres en français. Il y a Not Even French ou Unintentionally Frenchified par exemple. Ce sont des anglophones qui parlent de leur vie en France et je trouve que c’est marrant de voir ma culture dans les yeux d’un étranger.

Les Podcasts : se concentrer sur l’écoute

Je trouve les podcast top quand on a un niveau intermédiaire, voire un peu plus avancé. A partir du moment où l’on active les sous-titres de la langue que l’on apprend sur Netflix, on peut se faire un podcast cuisine, développement personnel, ou autre. En anglais je n’écoute presque que du développement personnel comme celui de Brené Brown ; Unlocking Us.

Les livres / blogs / magazines : apprendre l’anglais en lisant

Qu’est-ce qui me passionne ? Le voyage. Je lis donc le blog d’Adventurous Kate, mais aussi des magazines de temps en temps et je me fais les Harry Potter en anglais car j’ai tendance à les relire une fois tous les 2 ans.

Lire dans une langue étrangère me semble plus facile lorsque c’est une fiction … Surtout si on l’a déjà lu dans notre langue maternelle 😉 En ce moment je lis beaucoup de livres de développement personnel, et je sens que ça me demande un effort supplémentaire.

J’ai commencé avec 20min à 30min de lecture car cela me demandait une bonne dose de concentration. Je me suis aussi parfois donné l’objectif de lire 1 ou 2 chapitres par session. Maintenant, grâce à ces petites étapes, je ne compte plus mon temps.

Pour me tenir à mes 4 activités ci-dessus j’ai essayé de me trouver un moment anglais 1 fois par jour, ou 4 fois par semaine, même si ce n’est que 20 minutes (voire moins). Avant, j’aimais noter dans un petit carnet de nouveaux mots ou expressions que j’apprenais. Je ne le fais plus car ça fait 5 ans que je vis au Canada anglophone mais ça m’aidait au début.

3 techniques pour apprendre une langue avec ou sans livre et une boisson chaude

3. Les petites habitudes ou activités pour apprendre l’anglais

  • J’ai changé la langue de mon téléphone et de Facebook histoire de voir 😉
  • J’ai aussi testé des recettes de cuisine (je suis sûre qu’on peut se trouver une application cuisine en anglais).
  • Plusieurs fois, j’ai passé du temps avec mes camarades de cours de langue. On peut même se trouver des groupes de conversation avec des rencontres régulières si on vit dans une ville universitaire.
  • D’autres idées : pratiquer du sport ou de la gym avec des vidéos Youtube en anglais. Je connaît maintenant des noms de muscles improbables !
  • Vous avez des suggestions ?

Apprendre une langue et s’immerger dans une culture étrangère prend du temps. Et ça se déguste doucement, sur quelques mois, voire 1 année entière.

Ce n’est pas comme binge-regarder 10 épisodes d’une série en 1 soir sur Netflix. Les petites habitudes, les écoutes de podcast, le visionnage de séries ou la lecture permettent de progresser régulièrement et sûrement.

Puis, rencontrer des gens, poser des questions, se confronter à des chocs culturels prend de l’énergie et un certain courage. Mais ça donne aussi une grande confiance en soi, et personnellement ça m’a ouvert un appétit pour apprendre encore plus et voyager.

Perrine

Moi c'est Perrine, 30 ans, voyageuse et actuellement expatriée au Canada. J'ai la bougeotte depuis pas mal d'années, et après des études un peu partout en Europe, je me suis mise au PVT (permis vacances-travail) dans les pays anglo-saxons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top